Menu

Nouvelle Ligne De Concassage pour Carmeuse - Wanze, Belgique

Client: 
Fin de la construction: 
mai-2010
Logiciel: 
Pays: 
Belgium

Introduction

Dans le but d’augmenter sa capacité de production, la société Carmeuse, spécialisée dans l’extraction et la transformation du calcaire et de la dolomie en chaux et dérivés essentiels, a décidé d’installer une nouvelle ligne de concassage. Cette nouvelle installation est constituée d’une unité primaire, d’un bâtiment secondaire et d’une mise en stock, le tout reliés par bandes transporteuses.
L’unité primaire est constituée de la trémie principale d’entrée ainsi que d’un broyeur tandis que le bâtiment secondaire est constitué de cribles, d’un broyeur, etc. qui permet de laver et cribler le produit. La capacité instantanée de cette nouvelle ligne est de 800 T/h.

Modélisatio​n

Le modèle de calcul est constitué d’éléments plaques, coques et barres. La structure en acier repose sur un radier via des assises en béton et celui-ci est modélisé sur un sol élastique.
Un voile de soutènement liaisonné avec le radier est soumis à la poussée des terres ainsi qu’à la surcharge des dumpers. Cette poussée est modélisée à l’aide des charges surfaciques libres non-uniformes.
La trémie et les goulottes sont modélisées en éléments plaques et coques (panneaux et raidisseurs) et soumises à la pression des blocs de roche.

Aspects particuliers du projet

  • L’unité primaire est principalement constituée d’une trémie d’entrée alimentée par des dumpers (capacité des dumpers : 60 tonnes). Les blocs de roche sont déversés dans la goulotte (hauteur de chute : 9 m) et repris par un extracteur vers le broyeur. La goulotte peut recevoir jusqu’à 4 fois le chargement d’un dumper. Celle-ci doit être dimensionnée afin de résister aux charges importantes ainsi qu’aux chocs.
  • La structure devait non seulement résister aux charges verticales importantes mais également aux charges horizontales. En effet, la pente de l’extracteur sous la goulotte implique une décomposition des efforts suivant 2 axes qui conduisaient à des déformations importantes.
  • Le broyeur primaire amène non seulement des charges statiques importantes (poids propre de 84 tonnes) sur la structure mais également des charges dynamiques dont les effets doivent être connus afin de limiter les contraintes et les déformations.
  • Utilisation d’un sol élastique afin de déterminer un ferraillage plus réaliste du radier, de vérifier la stabilité sous charges dynamiques et tenir compte des contraintes et des déformations de la structure en fonction des déformations du radier.

Conclusion

Le logiciel de calcul Scia Engineer fournit un outil exceptionnel de par sa facilité de modélisation et par sa facilité de lecture des résultats.
Nous avons pu modéliser le bâtiment complet (béton, structure, goulotte, sol) et ainsi, tenir compte de l’influence des charges dynamiques sur un ensemble. De plus, le ferraillage des voiles et radiers a été réalisé grâce au module de ferraillage pratique (gain de temps non négligeable).