Les technologies de la construction en 2021 : le seul moyen est de se développer

Date: 
Lundi, 6 Décembre, 2021
Région: 
International

Construction technology Etes-vous à la recherche d'un investissement solide pour votre argent ? La technologie de la construction pourrait bien être un bon secteur à explorer. Ce n'est pas un hasard si les investissements dans les technologies de la construction ont plus que doublé au cours de la dernière décennie. Bien qu'il soit intéressant d'en savoir plus sur les placements financiers, nous examinons les choses du point de vue du secteur de la construction : qu'est-ce qui se cache derrière cette vague et, surtout, à quoi peut-on s'attendre pour les prochaines années ? 

Traditionnellement conservateur, le secteur de la construction est l'un des moins automatisés et numérisés, avec des données stockées sur des documents papier et des feuilles Excel dans un environnement très fragmenté. Le changement est difficile et les gens recherchent naturellement toujours la stabilité, mais les entreprises qui refusent de naviguer sur la vague du changement ne feront probablement pas long feu. Les exemples sont nombreux : il suffit de penser à Kodak qui a eu peur d'innover, a été rattrapé par la forte croissance de la photographie numérique et a fini par déposer le bilan. 

Construction technology

La construction fait partie des secteurs les moins numérisés, comme l'indique l'indice de numérisation de l'industrie MGI pour l'Europe. 

Il existe toutefois des indicateurs intéressants qui prouvent que le secteur mondial de la construction a un potentiel énorme. Tout d'abord, le marché est immense et devrait atteindre un montant estimé à 10 500 milliards de dollars d'ici 2023 - les principaux moteurs de la croissance sont l'augmentation des mises en chantier et l'augmentation des infrastructures en raison de la hausse de l'urbanisation et de la démographie. Une autre caractéristique importante est la fragmentation de la clientèle, qui constitue une vaste base de clients potentiels.  

Il n'est donc pas surprenant que la technologie de la construction ait connu de gros investissements au cours de la dernière décennie. De 2014 à 2019, les investisseurs ont versé 25 milliards de dollars dans les technologies de l'ingénierie et de la construction (E&C).  

Le secteur doit faire face à certains défis qui - s'ils sont gérés intelligemment - peuvent apparaître comme des acteurs clés du développement. En raison des erreurs et de l'inefficacité de la phase initiale de construction, par exemple, de nombreux projets doivent être repris. Inutile de dire que beaucoup de temps et d'argent sont ainsi gaspillés. McKinsey a calculé que 80 % des grands projets de construction dépassent leur budget et 61 % leur calendrier. De plus, la communication est essentielle et le secteur de la construction ne fait pas exception à la règle. Plus le projet est important, plus il y a de parties prenantes. Dans l’idéal, tout le monde devrait être au courant de tout à tout moment, mais la communication rationalisée semble très difficile et, dans certains cas, l'écart d'information entre ce qui se passe sur le site et ce que l'entrepreneur pense qu'il se passe est important.  

C'est dans ce contexte qu'il devient évident que les entreprises de construction peuvent fortement bénéficier des offres technologiques. Les fournisseurs de technologies doivent garder à l'esprit que, tout comme la fragmentation du secteur lui-même, la fragmentation des solutions technologiques peut être un problème. C'est pourquoi de plus en plus d'entreprises étudient la possibilité de consolider les solutions qui répondent à de multiples cas d'utilisation. Selon McKinsey, il existe trois types d'intégration qui peuvent se matérialiser au fil du temps. Premièrement, les grands acteurs du secteur des logiciels acquièrent des start-up spécialisées dans les solutions ponctuelles afin d'offrir une solution logicielle intégrée. Deuxièmement, les entreprises peuvent devenir des plateformes agnostiques sur lesquelles intégrer de multiples solutions ponctuelles. Enfin, il existe également un potentiel d'intégration de solutions spécifiques à une classe d'actifs, par exemple la construction résidentielle par rapport à la construction industrielle. 

Pour naviguer sur la vague des nouvelles technologies de construction, il ne suffit pas d'investir dans de nouveaux matériels et logiciels. Malheureusement, il n'y a pas de solution miracle ou de solution facile. Il faut plutôt mettre l'accent sur les personnes, les processus et la technologie, tout en tenant compte des caractéristiques spécifiques de l'industrie AEC d'aujourd'hui. Poussée par la transformation et l'augmentation de la productivité d'autres secteurs, l'industrie de la construction ne peut rester à la traîne. Les prochaines années promettent d'être très intéressantes pour la technologie de la construction et nous sommes au milieu de l'évolution d'un processus fragmenté et non structuré vers un processus rationalisé et numérique. 

construction technology