LE BIMMING GAGNE !

Date: 
Mardi, 28 Septembre, 2021
Région: 
International

BIMming is winning L'acronyme BIM est aujourd'hui familier à tous les acteurs du secteur AEC. Que vous travailliez ou non dans le cadre d'un processus BIM, il est impossible de l'ignorer. S'agit-il d'une tendance temporaire ou de la prochaine étape logique dans un monde numérique en constante évolution ? Creusons un peu pour le savoir.    

Alors que circule cette fausse idée selon laquelle le BIM ne concerne " que " la modélisation 3D, il est important de noter que le BIM est une façon de travailler. La norme ISO 19650:2019 définit le BIM comme suit : "l'utilisation d'une représentation numérique partagée d'un actif bâti pour faciliter les processus de conception, de construction et d'exploitation de manière à constituer une base fiable permettant les prises de décision." Quiconque a travaillé sur un projet de construction le sait pertinemment : plus le projet est important, plus la collaboration et la communication sont nécessaires. Et la collaboration et la communication sont les pierres angulaires du BIM.    

En rassemblant en un seul endroit toutes les informations sur chaque partie d'un bâtiment, le BIM permet à quiconque d'accéder à ces informations à tout moment. Cela conduit à un résultat connu sous le nom de modèle d'information du bâtiment. Les mises à jour d'un tel modèle peuvent se faire en continu et de manière à ce que tous les participants au projet restent informés. Comme le projet est déjà construit virtuellement, la construction physique du bâtiment est mieux préparée et les défis éventuels peuvent être surmontés plus en amont, ce qui se traduit par une plus grande efficacité et moins de risques sur le terrain.   

Comme nous l'avons déjà brièvement mentionné, travailler avec un processus BIM entraine de nombreux avantages pratiques pour toutes les personnes concernées. La collaboration et la communication entre les parties prenantes, des architectes et modélisateurs aux ingénieurs structures et dessinateurs, s'améliorent considérablement. Chacun travaille sur un modèle actualisé, ce qui génère naturellement une diminution des erreurs et des retouches et une augmentation de l'efficacité. Grâce à la précision du modèle détaillé, il est possible de faire de meilleures estimations, et ainsi d'optimiser les coûts et de réduire les déchets de matériaux. Le projet dans son ensemble bénéficie du BIM, puisque l'on constate une amélioration de la qualité de la construction.  

BIMming is winning Malgré sa nature réticente au changement, le secteur a définitivement changé. Une étude menée par NBS a révélé que la croissance de la sensibilisation et de l'utilisation du BIM est indiscutable : en dix ans, le taux d'adoption a augmenté de près de 60 %. L'étude sur l'adoption du BIM en Europe réalisée par PlanRadar a examiné le niveau de soutien apporté par les gouvernements à la technologie BIM et aux pratiques de travail numériques. De toute évidence, les pays les plus avancés en termes d'utilisation du BIM sont ceux dans lesquels le niveau d'intervention et d'investissement du gouvernement dans le BIM est le plus élevé. Au Royaume-Uni, par exemple, l'atteinte d'un certain niveau de BIM est devenue un élément obligatoire des marchés publics pour les projets gouvernementaux à partir de 2016.    

Il y a cependant le revers de la médaille : seuls 40 % d'entre eux affirment que le BIM est la norme en matière d'information sur les projets. Même si les avantages sont clairs, certains arguments clés ressortent régulièrement comme des obstacles à l'adoption. Les clients jouent un rôle essentiel pour encourager l'utilisation du BIM dans les projets. De plus, de nombreux professionnels affirment que le BIM ne convient pas aux petits projets. Pour que le BIM soit véritablement universel et devienne une pratique courante dans l'ensemble du secteur, ces questions doivent être abordées.    

Chez SCIA, une marque du groupe Nemetschek, nous croyons vraiment au succès de la collaboration entre toutes les disciplines. Elle est au cœur de la création d'un environnement bâti sûr et durable, qui laisse à son tour un héritage positif durable. C'est pourquoi nous sommes constamment à la recherche de moyens d'améliorer le flux de travail d'ingénierie et de faire du BIM une réalité pratique pour tous en relevant les défis auxquels les différentes parties prenantes sont confrontées. De notre point de vue et de notre expérience avec les marques sœurs du groupe Nemetschek, l'objectif est de réduire le temps nécessaire à la création de modèles d'analyse, de garantir que les modèles de structure et les modèles d'analyse montrent la même réalité à chaque étape du projet et de rendre transparentes la gestion des changements entre les disciplines. En tant que pionnier de l'Open BIM, SCIA a été récompensée par buildingSMART International en tant que première société à passer la certification de la norme d'interopérabilité IFC 2x3 pour l'échange de modèles de structure avec SCIA Engineer. Le besoin d'efficacité dans la construction ne cesse de croître, tout comme la maturité des solutions proposées.

BIMming is winning SCIA AutoConverter change réellement la donne, en comblant le fossé entre les ingénieurs et les modélisateurs et en permettant une collaboration optimale. En fait, il permet aux ingénieurs de participer au processus BIM pour la première fois. SCIA AutoConverter automatise la conversion d'un modèle de structure 3D à partir de n'importe quel logiciel de CAO en un modèle d'analyse précis, en utilisant la plateforme ALLPLAN Bimplus, et permet à l'ingénieur de contrôler entièrement le processus. La solution maximise la réutilisation des données et minimise la manipulation manuelle tout au long du processus - éliminant ainsi les tâches fastidieuses de re-modélisation, et allant 150 fois plus vite que les processus standard.  

Alors qu'AutoConverter se concentre sur les projets de bâtiments et d'infrastructures en optimisant le flux de travail des modèles fédérés existants où différentes parties prenantes utilisent des modèles distincts, il existe une autre solution actuellement disponible. Celle-ci s’applique sur les bâtiments avec le flux de travail des modèles partagés comme environnement de collaboration entre les architectes (utilisant Archicad) et les ingénieurs (utilisant SCIA Engineer) : la Solution Integrated Design. Ce logiciel collaboratif, issu de la collaboration entre Graphisoft et SCIA, permet à chaque membre de l'équipe d'avoir accès aux dernières informations et, en fonction des paramètres d'autorisation, de partager des commentaires et des suggestions et de modifier le modèle. Chaque modification est suivie afin que les membres de l'équipe puissent comprendre le cheminement de la genèse du projet. De plus, il s'agit de la seule solution qui permette aux architectes et aux ingénieurs de travailler sur un seul modèle par rapport à un flux de travail de modèle fédéré. 

Il est difficile de prédire à quoi ressemblera l'avenir de la construction - nous sommes des développeurs de logiciels, pas des diseurs de bonne aventure ! Une chose est sûre : Le BIM est là pour rester. Différents facteurs - juridiques, environnementaux et économiques - feront en sorte qu'en temps voulu, l'ensemble du secteur travaille dans un flux de travail BIM. Pour l'instant, SCIA souhaite apporter sa contribution là où elle le peut. SCIA AutoConverter et Integrated Design de Graphsoft peuvent déjà nous rapprocher d'un avenir BIM pour tous.    

Source : 10th annual BIM report – 2020, NBS, https://www.thenbs.com/knowledge/national-bim-report-2020 

BIMming is winning